Primauteur

From AssoDomoPro
Jump to: navigation, search


Le primauteur de ce blik a engagé ce projet en 1977.

Jefsey-versaD.jpg

Il a créé l'association INTLNET en 1978 pour accompagner la mise en place, par la société TYMNET Inc. qu'il avait rejoint, du réseau international de transmission de données ouvert à tous qui lui était nécessaire.

La même année Vint Cerf engageait le projet Internet comme le catenet "à la Louis Pouzin" du projet ARPANET. Ce projet partageait la vision glocale qui fondait le projet INTLNET et visait à terme une architecture multitechnologie comparable à celle que commençait à installer TYMNET et dont le primauteur partagera la responsabilité du déploiement mondial.

En 1984, il stabilisé le concept de systèmes et services étendus (ES) au contenu actif, pour pleinement doter le réseau mondial, alors sous monopole radical de la technologie TYMNET, des capacités de présentation (Couche OSI 6) et de traitement intellitionnel qui étaient nécessaires à son projet.


Papypreneur.jpg

En 1986, les conséquences de la RFC 923 sur les serveurs de l'internet dépourvu de couche sécurité ont conduit à un recentrage de la politique de l'industrie digitale américaine sur une stratégie dite du "status-quo". Ceci a gelé l'innovation en matière d'utilisation intelligente de l'écosystème digital mondial pour trente ans (au profit ultérieur de la seule utilisation "client/serveur" du web). La coopération INTLNET/TYMNET (vendu à BT) en est devenue inutile. INTLNET s'est alors tourné

  • vers sa recherche, avec des développements prototypes et validation micro-industrielle - sous sa propre extension multimatique de QNX - en matière d'architecture agorique [1] (fondement du concept de services étendus)
  • et l'activisme politique, de nommage et normatif de précaution face aux risques architectoniques pris par ce qui est structuré sous forme de communauté globale RFC 6852 ICANN/IETF depuis le 1er octobre 2016.



Open-stand-512.png

A cette date, il a engagé le principe expérimental d'une communauté globale RFC 6852 tournée vers l'expérimentation dans le cadre de la stratégie de la "permissionless innovation" promue par l'ISOC, propriétaire des droits de la technologie Internet de l'IETF.

Le but en est :

  • de résoudre le "BUG de l'Internet", c'est à dire sa nécessité pour des opérations stables d'une autorité "Being Unilaterally Global", en coopération avec les autres communautés globales (cf. le paradigme normatif "OpenStand" introduit par l'IEEE, l'IAB, l'IETF, l'ISOC et le W3C.
  • *de fournir aux "IUsers" de la digisphère le cadre technologique personnel de leur capacitation numérique glocale (c'est à dire - conformément au principe cosmologique - globale dans la perspective de leurs spécifications locales et personnelles).
  • de spécifier, explorer, documenter et valider les propositions de ce blik dans le cadre appliqué d'un livisaire (lieu de vie et savoir à intégration de ressources étendues, élément granulaire géo-fondamental de la société actuelle) cohérent à sa famille résidente.




  1. c'est à dire un inférentiel polylectique et multi-agent, selon le fonctionnement chaotique d'une foule sur une agora.